[ PHOTOGRAMME ]
 

 

STÉNOPÉ, version de Stéphane Lallemand

Je viens de terminer la réalisation de mon premier sténopé, après plusieurs prototypes. Afin de visualiser ces premiers essais, rendez-vous à la galerie.
Les premiers sténopés ont été réalisés en fabriquant une planchette porte objectif adaptable sur ma chambre 4x5 inch MPP. Le porte objectif est assez complexe à réaliser mais en tant qu'ancien ébéniste j'ai réussit à m'en sortir en défonçant dans une planchette rigide les rainures nécessaires. Au centre j'ai percé un trou d'environ 2 cm de diamètre. À l'arrière, j'ai collé une plaquette d'aluminium récupéré sur le couvercle prédécoupé d'une boîte de sardines.

Recette pour accommoder les sardines à l'huile:
Écraser les sardines à la fourchette, mélanger à une échalote hachée très finement, ajouter un bon vinaigre doux en ajustant l'assaisonnement suivant le goût perso, déguster.

Percement plaque
La plaquette d'aluminium est percée avec une aiguille fine ( les modèle issus de l'emballage des chemises Celio sont parfaites ). Après perçage, on ponce des deux côtés avec du papier de verre de carrosserie 800 à l'eau. Le ponçage à l'eau permet une finesse sans rayures. Pour régler le tirage de la chambre je me suis servi du dépoli. En utilisant un dos Roll Film 120 j'ai réalisé des paysages en Ekta 100 asa d'assez belles couleurs pour le ciel malgré une dominante bleuâtre dans la végétation. Élément étrange dû à l'extrême profondeur de champ, la plaque du folding MPP est visible en bans de l'image avec la même netteté (toute relative ) que l'arrière plan. Après ce proto, j'ai fabriqué un autre appareil, en adaptant sur un vieux folding 120 en 6x9. En retirant les compas, l'abattant, le porte objectif, le soufflet, j'avais un boîtier pour le transport du film complet, avec une ouverture 6x9. J'ai fabriqué en carton fort une pyramide à base rectangulaire correspondant à l'ouverture occupée précédemment par le soufflet. Chaque pièce de carton est découpée au cutter, les tranches sont poncées pour un assemblage le plus précis possible. Après montage de l'ensemble, on ponce la base et le sommet pour obtenir des coupes bien planes et perpendiculaires à l'axe optique. Le tout est recouvert int. / ext. de tissus noir collé à la colle blanche (début du noir et blanc) . La pyramide est collée sur le boîtier avec de la colle époxy à deux composants et maintenu sous poids pendant la prise. Au sommet de la pyramide, j'ai collé un porte objectif / obturateur réalisé dabs une tôle fine d'aluminium. Cette fois c'est des châssis adaptateurs 6x9 / 4x5 inch qui ont fournis la matière première. L'obturateur est réalisé en pratiquant sur deux côtés parallèles de la plaque un pli double qui permet d'y faire coulisser un rideau du même matériaux et qui est terminé par un pli qui permet de le maintenir en position fermée. Le centre est percé d'un trou de 1,5 cm de diamètre. À l'arrière j'ai collé une plaquette d'aluminium récupéré dans le fonds d'une barquette alimentaire de traiteur. Le couvercle de boîte de sardine était trop épais pour un bon résultat. L'alu est poli, sur les deux faces, sur une vitre avec un instrument aux bords ronds et long (la plaquette rouge de mon couteau suisse). On perce avec la même aiguille Celio, on ponce à l'abrasif à l'eau, et soufflette, collage au dos de l'obturateur. La vision du trou au compte-fil démontre des bords irréguliers préjudiciables à la netteté. Pour y remédier, j'ai taillé un cure dents en bois pour obtenir une extrémité très effilée, un peu de pâte à polir les métaux (très peu) et on rôde le trous en tournant entre ses doigts le cure dents. Il faut être très délicat car l'alu est très fin et le trou n'excède pas les 0,2 mm. Examen au compte-fil après soufflette, beau poli du trou sur les deux faces.


 
 
Stéphane Lallemand
stephane.lallemand@noos.fr
Visitez son site à http://www.stephanelallemand.net

 

ACCUEIL
MANUEL & KIT
PROCEDES
CATALOGUE
RESSOURCES
GALERIE
CONTACT
DESIGN
THIERRY DONNAY

1997 -1999©